nametag

S’identifier pour créer des liens

Avez-vous déjà remarqué qu’il est plus facile de connecter avec une nouvelle personne lorsque l’on connaît son nom? Et que le fait de se faire appeler par notre prénom capte davantage notre attention?

Ce constat peut sembler évident, mais pensez à ce que vit une personne atteinte d’Alzheimer qui doit manger tous les jours avec des personnes qu’elle ne connaît pas, ou recevoir des soins d’un aidant dont elle a oublié le nom. Comment vous sentiriez-vous à sa place? On ne se rend pas toujours compte de ce qu’on demande à ces personnes, du poids que cela crée sur leurs épaules. On peut alors comprendre pourquoi elles sont plus disposées à vivre de l’anxiété et à être désorientées.

Le prénom et le nom de famille sont les éléments les plus intimement, durablement et précocement attachés à chaque personne. De plus, même les gens aux prises avec des troubles neurocognitifs peuvent lire jusqu’à très longtemps grâce à leur mémoire procédurale. Ainsi, si cela est possible, identifiez à l’aide de cocardes simples tous les travailleurs et travailleuses de votre centre d’hébergement. Plutôt que les habituelles cocardes avec photo, utilisez seulement le prénom (ou la façon dont la personne veut qu’on s’adresse à elle) avec une police bien lisible.

C’est une idée peu compliquée et peu coûteuse à mettre en place, et qui est certaine d’aider à diminuer l’anxiété de vos résidents et d’améliorer leur bien-être. Cette façon de faire a été mise en place à plusieurs endroits déjà, notamment en Europe, et elle a fait ses preuves à maintes reprises.

Vous pouvez également identifier vos résidents de la même façon, du moins lors d’activités de groupe. D’ailleurs, inviter chaque personne à se présenter, à parler un peu d’elle-même, de son nom, de ce qu’elle aime, etc., est un bel ajout à faire au début de ce type d’activités.